e-Parcours

Au service des organisations sanitaires, médico-sociales et sociales, le projet e-Parcours met à disposition des professionnels des services numériques d’appui à la coordination (SNACs) afin de faciliter, dans un cadre sécurisé, le partage et l’échange d’informations nécessaires à la prise en charge du patient et de l’usager dans son parcours de soins.

En 2017, la DGOS (Direction Générale de l’Offre de Soins) a lancé un appel à projet auprès des Agences Régionales de Santé (ARS) afin de déployer les SNACs sur la période 2017-2021 (instruction n°DGOS/ PF5/2017/135 du 24 avril 2017). Confié au GIP e-Santé Centre-Val de Loire, le programme e-Parcours s’inscrit dans la continuité de ce projet et dans le cadre du volet numérique du programme Territoires de Soins 2021.

 

L’objectif d’e-Parcours est d’accompagner l’outillage des organisations coordonnées et plurisectorielles comme les Dispositifs d’Appui à la Coordination (DAC), les équipes de soins primaires (telles que les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé - CPTS), etc. par la mise en œuvre de services numériques.

La finalité de ce programme est de favoriser l’accès aux soins et d’éviter toute rupture dans la prise en charge, parfois complexe, du patient ou de l’usager à l’échelle régionale, par le décloisonnement ville-hôpital et l’intégration de l’action sociale.

 

Doté de 150 millions d’euros au niveau national sur 5 ans, le programme e-Parcours s’appuie sur la sélection de territoires candidats proposant un projet de santé basé sur le premier recours. Pour être sélectionnés par les ARS, les projets présentés par les structures de coordination doivent répondre à plusieurs critères dont la polyvalence du dispositif, la mobilisation d’un ensemble d’acteurs représentatifs des secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux du territoire de santé ou encore l’engagement à atteindre des cibles d’usages des services numériques mis en œuvre.

À la suite de l’accord cadre national publié par la centrale d’achat du GIP Resah, quatre consortiums industriels ont été retenus, choisis pour leur qualité et leur pertinence, afin de proposer leurs services numériques, tels que décrits dans l’instruction de a DGOS.

Désormais, chaque région doit définir les priorités en termes de services numériques à déployer, selon les besoins propres à ses acteurs de santé. Ainsi, dans la continuité des 6 ateliers régionaux initiés en 2018, le GIP e-Santé Centre-Val de Loire a piloté en 2019 trois groupes de travail départementaux avec l’ensemble des acteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

L’étude des parcours décloisonnés a abouti à la modélisation des cas d’usages les plus prégnants. Cette approche méthodologique, basée sur l’écoute du terrain, impulse une dynamique d’échanges intersectoriels et interdisciplinaires. Elle renforce également l’adhésion des professionnels de santé au programme et aux outils qui seront prochainement mis à leur disposition.

En Centre-Val de Loire, les services numériques attendus permettront notamment aux professionnels de dépister des besoins de prise en charge, d’échanger à propos d’une situation grâce à un cahier de liaison, de s’informer d’un événement, de coordonner leurs interventions et de définir conjointement un protocole de prise en charge.

Des interfaces assureront également l’articulation avec les outils numériques existants Dossier Médical Partagé [DMP], plateforme de télémédecine…).

Enfin, le patient aura accès aux données le concernant et pourra échanger avec l’équipe pluridisciplinaire qui l’entoure.

e-Parcours
Equipe projet